Bonne Année 2020 !

Square

2019 a été une année étrange. J’ai un peu délaissée la photo artistique, au profit de nombreux voyages et d’autres découvertes. J’ai baroudé entre le Cambodge, Vietnam, Portugal, Espagne, et la Géorgie. J’ai vu ce que c’était de monter une expo. Et commencer par Arles, ça impressionne. J’ai été ravie de voir que mon travail pouvait toucher certaines personnes, et pouvait être reconnu comme exposable. Ma série Insie Obscura a été à Arles, à Cadaques, et a été publiée dans Réponses Photo et OpenEye Magazine.
J’ai profité de jolies soirées d’été à boire du porto en regardant l’ocean, en me demandant ce que je voulais vraiment comme vie. Et je veux toujours la même chose depuis que j’ai 18 ans. Avoir un métier dans la branche qui m’intéresse depuis toujours et concilier cela avec ma passion de la photo. Alors j’ai essayé de prendre mon courage à deux mains et de croire dans mon projet. Celui dans lequel je n’avais jamais eu le cran de me lancer. Faut croire que la barre des 30 ans, ça fait réfléchir.
C’était une chouette année, qui a beaucoup tourné autour de la photo, alors que mon appareil dormait dans un placard. J’ai exposé, j’ai parlé de mes photos, j’ai publié. Mais la création me manque.
2020 s’annonce tout aussi sympathique. J’ai enfin lancé mon auto-entreprise, et j’ai reçu une chouette nouvelle en guise de bonne année. J’expose bientôt au Strasbourg art photography. Ma série Inside Obscura va donc continuer à vivre.
Mais 2020 sera, je l’espère, aussi une année de création. Que mon Nikon sorte plus souvent de son placard et que je puisse reprendre un travail plus introspectif et catharthique.